Blog

Les coquelicots

  coquelicot-1200x967

  Ce matin, j’ai été prise d’une colère intense envers mon fils. Il faut dire que depuis 2 jours, l’ambiance a été un peu électrique à la maison avec les enfants qui étaient particulièrement bruyants, énervés, et nous parents aussi par la même occasion. Hier soir, j’ai passé un bon et long moment avec mes enfants avant le coucher, comme un besoin de ramener de la douceur dans chacun de nos cœurs. J’ai chanté, nous avons discuté. Et puis, le coucher a été doux et serein. Ouf !

Et donc, ce matin, réveil à 6h15 des enfants, arghh.. comment dire… Je les laisse se réveiller tranquillement, de mon côté, je commence mes concentrations quotidiennes de G. Grabovoi, ils me rejoignent dans ma chambre et me laisse continuer tranquillement. Chouette, me dis-je. Il est cependant temps que je termine, nous jouons ensemble dans le lit comme la plupart des matins et là, tout d’un coup, Nathanaël  (6 ans), passionné de construction de Lego, est triste car il veut voir une émission YouTube sur la construction d’un Lego qu’il aime (et qu’il a déjà vu au demeurant). Je lui dis que non, pas de télévision le matin comme habituellement. Et là, l’intensité augmente petit à petit. Et voilà que mon cerveau disjoncte. JE N’EN PEUX PLUS ! De colère (aie aie aie), je le mets dans sa chambre, autant pour lui que pour moi, je ne suis pas capable à cet instant de gérer cette situation, avec l’accumulation des 2 jours passés. Il tape contre la porte, jette des objets… Je retourne dans sa chambre lui demander de se calmer, mais c’est moi qui m’énerve. Je ferme la porte, je pousse un cri pour expulser cette colère de mon corps et retourne dans ma chambre (pendant ce temps mon garçon plus jeune est tranquille à la table de la cuisine à manger des pistaches !). Mon cœur bat la chamade : entre colère et culpabilité, mes émotions ne sont pas au top. Petit à petit, je me calme, je n’entends plus de bruit dans la chambre de mon fils depuis un moment, jusqu’à ce que j’entende « maman ? maman ? ». Je décide alors bien sur, d’aller le voir dans sa chambre.

Alors, me direz-vous et les coquelicots dans l’histoire ? Et bien j’y arrive. J’ouvre la porte de sa chambre et il me tend un dessin qu’il vient de terminer : un champ de coquelicot ! Et là, je le prends dans mes bras et je m’effondre en larmes…

– Maman, je ne t’ai jamais vu pleurer comme ça ?

– Je t’aime tellement Nathanaël, je te demande pardon (et dans mon intérieur, je me demande pardon à moi-même également) dis-je en laissant complètement transparaître ma vulnérabilité à mon fils.

Pourquoi cette émotion si intense, mis à part le fait que, ces 2 derniers jours ont été intenses émotionnellement (c’est assez rare en fait). Et de suite je me dis, tiens je regarderai la symbolique des coquelicot, je pressens qu’il y a un message. Et le voici :

Déjà, le coquelicot est facile à cultiver car il est peu, voir pas exigeant. Dans le langage des fleurs, le coquelicot symbolise le sommeil éternel serein car il est considéré comme une fleur qui endors les chagrins dans le sommeil et l’oubli. Il représente le repos et la tranquillité. Oui la tranquillité de nos émotions, nous en avions bien besoin. Ainsi, quand on offre un bouquet de coquelicots, on offre également du réconfort au destinataire qui souffre car le coquelicot est considéré comme une Fleur de consolation. Il symbolise « l’ardeur fragile » et signifie « aimons-nous au plus tôt ». Quel merveilleux cadeau que Nathanaël m’offrait là, je comprends alors cette émotion intense, j’étais touchée en plein cœur.

Aussi, le coquelicot se fane très vite. Son autre message est aussi : la beauté de la vie est éphémère et il est donc important d’en profiter chaque jour !

Alors qu’est-ce que Nathanaël venait consoler en moi, en quoi avais-je besoin de réconfort. Et comme la vie est magique, dans la matinée, je suis tombée par synchronicité sur une vidéo Tedx sur la vulnérabilité. L’intervenante Brené Brown posait la question : qu’est-ce qui détruit les relations ? la honte et les peurs de l’isolement. Quelle est cette chose en moi qui ferait que si d’autres le voyaient ou le savaient, ferait que je ne mériterais pas d’être en relation avec eux ? C’est universel, nous avons tous cela. Nous ne voulons pas en parler, et moins nous en parlons, plus on la ressent. Ce qui est à la base de cette honte, de ce « je ne suis pas assez bien »,  qui est un sentiment que nous connaissons tous, c’est une grande vulnérabilité. Pour entrer en relation avec l’autre, nous devons donc nous montrer tel que nous sommes. Ce qui nous rend vulnérable nous rend également beau. La vulnérabilité n’est pas confortable, elle est nécessaire. C’est dire « je t’aime », « je te demande pardon » le premier, faire les choses sans garantie de résultat. La meilleure façon de réussir est d’accepter sa vulnérabilité et d’arrêter de vouloir contrôler. Nous vivons dans un monde vulnérable et nous avons tendance à anesthésier notre vulnérabilité, nos émotions difficiles, ce qui n’est pas une solution car en même temps nous anesthésions la joie, la gratitude, le bonheur. Plus nous sommes effrayés, plus nous sommes vulnérables. Nous ne sommes pas parfait et nous méritons de recevoir de l’amour et d’être sur terre. Alors, acceptons de nous montrer vulnérable, et aimons de tout notre cœur, même s’il y a une incertitude, exerçons-nous à la gratitude et à la joie, et rappelons-nous que nous sommes parfaits dans nos imperfections !

Cette notion de honte et de peurs ont tout de suite résonnées en moi avec la Lune Noire en Astrologie. La lune Noire, c’est l’inconscient de l’inconscient, la partie la plus enfouie en nous. Elle parle de l’inconscient engrammé dans l’inconscient et les mémoires familiales. C’est à la fois le lieu de notre plus grande peur, honte, indignité, et en même temps, la peur dépassée notre plus grande force. C’est une clé initiatique. Il s’agit des manques profonds liés à notre histoire, notre karma. En ce sens, la lune Noire est une déformation de la réalité. Nous souffrons de ce que nous n’avons pas reçu et l’enfant finit par penser que s’il ne l’a pas eu, c’est qu’il ne le méritait pas. Ce manque est alors vécu comme une honte. Dans la honte, nous sommes coupés de nous-mêmes, de nos potentiels, de notre lumière. Nous pouvons transcender ce manque et le vivre comme un véritable moteur d’incarnation, et lieu de création. Il existe 12 blessures possibles et chacun de nous en porte un certain nombre (au minimum 2).

 En ce qui me concerne, ma lune Noire est en cancer maison 5 (en autre), c’est-à-dire le complexe d’abandon et de mal aimée, ce qui signifie en quelques mots une indignité à la sécurité affective, à être une bonne mère, une peur de la séparation (= peur d’être abandonnée ou d’abandonner les autres) associé à une indignité à être aimé et et une peur de ne pas être reconnu. Eh bien nous y voilà, après ces 2 jours où je me suis énervée à plusieurs reprises, la culpabilité et mes peurs m’ont rattrapées : être abandonnée et ne pas mériter l’affection (cancer) et l’amour de mes enfants (maison 5) ! et Nathanaël est venu réconforter mes plus grandes peurs et me rappeler que je suis vulnérable. Etre vulnérable, c’est accepter que nous ne sommes pas parfait. Mon fils m’a rappelé mes 2 grandes forces : je suis une bonne mère pour lui (une bonne mère pour moi et pour les autres) et que j’ai une grande capacité de rayonner l’Amour, simplement par ma Présence. Merci Nathanaël une fois de plus de me permettre de grandir et de devenir une meilleure version de moi-même chaque jour.IMG_20200616_172059

Le cycle d’accomplissement

C’est un processus de création et de développement. Il a été crée par Colette Le Floch en 2008 dans le cadre de la numérologie créative. C’est une méthode simple de recensement des capacités et limites humaines, individualisé par notre date de naissance. Avec ce processus, nous visitons nos valeurs, besoins et nous découvrons comment réactualiser notre vie. Les 5 étapes sont :
cycle accomplissement
 
1- l’intention 
2- L’attention
3- L’action
4- L’évolution
5- La cohésion
La connaissance de soi se met au service de notre projet. Celui-ci peut être personnel ou professionnel, qu’il soit en préparatif ou déjà en cours de réalisation, le tout dans un contexte très varié.
Aujourd’hui, je souhaitais vous parler de la 2ème étape (sur l’image ci-dessous le 5), car c’est là que nous trouvons entre autres nos ressources. C’est apprendre à accueillir les ressources en autres, c’est l’énergie des personnes inspirantes pour moi, et révèle le type de relation particulièrement nourrissante pour nous pour notre projet.
Cette énergie est déterminée par votre mois de naissance. A titre d’exemple, voici les personnes ressources pour vous (liste non exhaustive):
Energie 1 (Né en janvier et octobre)
Les hommes, mari, père, une autorité, des entrepreneurs, des leaders, personnes avec des identités professionnelles bien définies, des personnes originales, qui montrent le chemin, un patron, personne charismatique
Energie 2 (Né en février ou novembre)
Les femmes, le conjoint, la mère, un partenaire, des personnes qui m’inspirent confiance, personnes avec qui j’ai un feeling, les métiers d’écoute, le lien avec l’eau
Energie 3 (Né en mars ou décembre)
Des créatifs, des comédiens, des chanteurs, des colporteurs d’informations et porteurs de bonnes nouvelles, des orateurs, les enfants, les amis
Energie 4 (Né en avril)
Des structures, des organisations, des personnes expérimentées, compétentes, responsables, qui ont un « savoir-faire », des retraités, la généalogie, personnes de maturité, personnes sécurisantes
Les expériences passées, la matière, la terre
Energie 5 (Né en mai)
La nature, les aventuriers, les personnes qui me font plaisir, les personnes en évolution, stimulante, personne en lien avec la santé, des sportifs, mon corps
Energie 6 (Né en juin)
La famille (au sens large, y compris famille d’amis), les personnes responsables, le lien à l’esthétique le beau, les personnes en lien avec la relation d’aide, le soin
Energie 7 (Né en juillet)
Un maître spirituel, un enseignant, une personne sage, personne qui ont une éthique, personne qui a fait un cheminement, personne qui élève dans la relation, les personnes qui ont une expertise, besoin d’avoir foi en la personne, des écoles, université, des centres de formations, des écrivains, les livres, les conférences, toutes les connaissances au sens large
Energie 8 (Né en août)
Des personnes qui réussissent, qui ont de grands projets d’envergures, des personnes de la justice (avocat, juge….), des entrepreneurs, des coachs
Energie 9 (Né en septembre)
Des explorateurs, internet, le collectif, le groupe, l’humanitaire, le Voyage, le développement personnel, l’inconscient, le langage symbolique
 
 
 
 
 

Access Consciousness

logo_access_consciousness

Les bars d’access sont un des outils d’access consciousness. Je les ai découvert en 2014 lors d’un salon de bien-être où j’avais testé un soin et j’y suis restée là. Et puis, des années ont passées, et en janvier 2019, lors un coaching, le thérapeute me propose des outils d’access consciouness, dont la formule de déblayage. C’est une phrase qui agit comme une baguette magique. Cette formule est conçue pour faire apparaître les énergies et les déblayer. Et là, j’ai été percutée. Je me suis donc intéressée à access consciouness et très vite j’ai rencontré une personne lors d’une formation qui était praticienne. Comme la vie est bien faite et nous accompagne quand c’est le bon moment. Elle m’a proposé plusieurs séance, et dès la première j’ai été embarqué. J’ai senti mon mental lâché. QUEL BONHEUR! C’est donc naturellement j’ai suivi la formation des bars d’access pour être praticienne.

Les bars d’access est un processus énergétique qui travaille sur des points précis situés sur la tête et qui permet d’accéder à votre Conscience supérieure. Elles génèrent le laisser-être et pour la plupart des personnes, avoir une séance de bars est la première fois qu’elle lâche le mental, vous savez ce petit vélo qui tourne encore et encore et nous empêche de vivre, de faire ce que nous aimerions au plus profond de nous! C’est ainsi l’occasion de se donner la permission de recevoir, sans obligation, ni considération.

Pendant une séance, c’est l’occasion d’ouvrir les champs des possible par les questions que le praticien pose (à voix haute ou pas selon la sensibilité du praticien et de celui qui reçoit les bars). Le but d’une question est de prendre conscience, pas d’avoir une réponse. Une question nous renforce, une réponse nous affaiblit car elle repose sur la façon de bien faire les choses.

Les Bars apportent une relaxation profonde et éliminent l’impact négatif que vos pensées, sentiments et émotions ont sur les cellules de votre corps. Etes-vous disposé à recevoir des Bars pour changer votre vie ?

Le Lifting Access est un processus qui permet de se libérer des conditionnements corporels, du pilote automatique qui nous enferment dans la condamnation de notre corps : croyances, jugements, projections, liés à notre corps, notre  âge, le vieillissement, la fatalité de l’hérédité. Le Lifting Access permet de faire la paix avec notre corps, rétablir le dialogue avec Soi, reconnaître sa beauté.

Correction de vision : Et si changer ma vision de moi-même et des évènements de ma vie, étaient la clé pour dépasser mes limites ? Votre  fatigue visuelle vous en dit long sur votre énergie vitale…

  • DÉCHARGER le stress des yeux qui limitent votre angle de vue
  • LIBÉRER les points de vues qui empêchent votre liberté de voir et vos capacités visuelles
  • AUGMENTER votre niveau d’énergie et de concentration par le processus Correction de Vision

Mantra d’access : « Tout de la vie me vient avec aisance, joie et gloire »

 

 

 

La vie est faite de symboles

Quand nous sommes à l’écoute de la Vie, nous nous apercevons que tout est là pour nous aider. Même un événement qui peut sembler et surtout vécu comme négatif est là pour nous ramener vers le bon chemin. Notre âme nous guide à travers des situations du quotidien toujours pour notre bien-être.

C’est ainsi, que nous pouvons apporter un regard nouveau sur les maladies : que veut me dire mon Âme à travers mon corps? C’est la question que je me suis posée l’année dernière lors d’une hospitalisation en urgence suite à une grosse crise d’asthme. J’ai alors, très vite accepté la situation et compris que « j’étouffais », j’avais besoin d’air. En effet, en congé parental avec mes 2 enfants en bas-âges, je me suis oubliée et j’étais exténuée avec très peu de nuits complètes en 3 ans. J’ai donc pris ces 5 jours d’hospitalisation comme un moment de repos, à moi, rien qu’à moi où l’on s’est occupée de moi. Et puis, à mon retour à la maison, j’étais décidé à trouver une solution pour mettre en garde mes enfants. C’est donc, une petite semaine après, que mes enfants ont été 2 demi-journées par semaine à la halte garderie. Tout s’est mis en place très facilement et mes enfants étaient satisfaient aussi.

Je me souviens aussi avoir frôler le burn out dans mon ancien travail de cadre logistique. Les relations avec mon client principal étaient très difficiles. Il ne retenait que les 10% de la prestation qui ne fonctionnait pas correctement, l’ambiance était très négative. Aujourd’hui, je remercie de tout mon coeur cette personne qui m’a permis de comprendre que ce monde de la logistique n’était plus pour moi et c’est ainsi que j’ai pu partir de mon entreprise. Encore une fois, en acceptant la situation, et avec le soutient de mon mari, tout s’est très bien passée et je suis heureuse aujourd’hui de me consacrer avec tout mon coeur à une activité professionnelle qui me passionnent : écouter, guider et aider les autres!

Et puis, il y a des situations plus anodine, des choses qui se répètent. Là c’est que la vie veut vraiment que vous entendiez quelque chose. IL n’y a pas de hasard, que des Rendez-Vous. Alors souriez à la Vie!

0172